Passer au contenu principal
Etudes et diagnostic dans le cadre du projet de Développement Urbain et de Résilience de Kinshasa : Congo
Logo Antea Group - No text - Angled - Transparent

Etudes et diagnostic dans le cadre du projet de Développement Urbain et de Résilience de Kinshasa : Congo

En savoir plus

Etudes pour l’organisation de la collecte des déchets solides dans la région de Kinshasa et diagnostic préliminaire d’un Centre d’Enfouissement Technique - République Démocratique du Congo

Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo, réputée comme la troisième agglomération africaine la plus peuplée après Le Caire et Lagos, a une population estimée à 12 millions d’habitants. Elle produit environ 7 500 tonnes de déchets par jour. Le taux de collecte et de traitement est faible, avec une quasi-absence de stations de transit ou décharges contrôlées.  Kinshasa se trouve dans un état d’insalubrité aiguë. La production de déchets est amenée à augmenter : selon la Banque Mondiale, la population de la ville atteindra plus de 20 millions d’habitants en 2030. 

Mission

Au vu de cette situation d’urgence, le Gouvernement de la Ville-Province de Kinshasa (GVPK), avec l’appui financier et technique de la Banque Mondiale, a décidé de mener des actions prioritaires sur six communes cibles du bassin versant de la rivière Ndjili à l’origine d’inondations meurtrières,  oit environ deux millions d’habitants concernés. Cette zone concentre un ensemble de vulnérabilités, aussi bien du point de vue physique que social. Les services d’assainissement y sont particulièrement réduits et certains quartiers semblent totalement coupés du reste de la ville. D’autre part, le Centre d’Enfouissement Technique (CET) des déchets ménagers de Mpasa, l’unique exutoire contrôlé des déchets ménagers collectés à Kinshasa, est éloigné de plus de 40 km, sans station de transfert. Les déchets y sont déposés de manière anarchique et un réaménagement du site devient indispensable.

Solution

L’étude pour laquelle le groupement Antea Group – VSI Afrique a été missionné, a porté sur l’amélioration de l’organisation de la chaîne de pré-collecte, transit, collecte, transfert et  traitement des déchets solides, la promotion des activités de valorisation et recyclage, et la définition d’un plan d’actions d’urgence pour sécuriser l’élimination des déchets sur le CET de Mpasa. 

Dans une première phase de diagnostic et d’inventaire des besoins, Antea Group et VSI Afrique ont réalisé des enquêtes auprès des ménages, un diagnostic des pratiques actuelles de pré-collecte, la définition des recommandations pour améliorer l’efficacité et l’opérationnalité de la collecte, la préconisation d’implantation d’un réseau de déchetteries et d’un centre de transfert, ainsi que le diagnostic préliminaire du CET de Mapsa. 

Dans un deuxième temps, la phase technique a consisté à mener les études d’avant-projet sommaire - étude topographique, remise en état du CET de Mpasa, projet d’extension -, les études d’avant-projet détaillé d’un centre de transfert type et de trois types de déchetteries, la réalisation du dossier d’appel d’offres, ainsi qu’une étude d’impact environnemental et social. 

Résultats

Ces études détaillées ont fait progresser rapidement le projet de structuration et de mise en place d’un système efficace de pré-collecte, collecte, évacuation et traitement des déchets à Kinshasa, et contribué à l’amélioration future des conditions de vie d’une partie de la population de Kinshasa par une gestion intégrée des déchets.

Ce site internet utilise des cookies

Sélectionnez le type de cookies que vous acceptez

Plus d'informations